Gabriela Szatanik-Perrier


CONSERVATION-RESTAURATION DE PEINTURES



 

 
- Restauration de peintures murales - 
  

Enduits antiques, fresques médiévales, décors en trompe-l’œil, peintures sur pierre, sur plâtre ou sur toile marouflée, peintures murales déposées et fragments peints, ...




UN TRAVAIL D'ÉQUIPE

La restauration d'un ensemble de peintures murales monumentales demande une organisation de chantier et l'intervention d'une équipe de restaurateurs spécialisés et complémentaires. 

La restauration se déroule dans un esprit de collaboration et de dialogue interdisciplinaire. Nous avons l'habitude de travailler en concertation avec les architectes, les conservateurs, les laboratoires et l'ensemble des opérateurs impliqués.

Habilités à intervenir sur les monuments historiques, nous participons à des projets publics ou privés. 
Nous répondons aux appels d'offre et intervenons sur devis.


L'ETUDE PRÉALABLE


Dans la plupart des cas une étude préalable est nécessaire avant le travail de restauration. Elle permet de prendre connaissance des matériaux en présence, d'identifier les facteurs d'altérations et de comprendre les problématiques de conservation-restauration. 

Lors de ce travail, le restaurateur est amené à reconstituer l'histoire matérielle des peintures, pour bien comprendre l’enchaînement des événements qui ont conduit à l'état présent et pour déterminer les choix de restauration. Pour ce faire il doit avoir accès à l'ensemble des informations disponibles (historiques, archives, photographies, anciens rapports de restauration etc.)

Il pourra également réaliser des sondages stratigraphiques et demander des analyses de laboratoire pour identifier les couches anciennes et les différentes campagnes de réfection. 

L'ensemble de la surface est soigneusement examinée et documentée par des photographies et des relevés d'altérations. On peut avoir recours à des techniques d'examen instrumentales telles que la thermographies infra-rouge, le LIBS ou la micro-fluorescence X.

L'étude est généralement complétée par des séries de tests qui servent à proposer des protocoles de traitement.

Le travail a pour objectif de planifier et d'orienter les intervention de restauration et d'estimer les coûts et le temps passé. Dans le cadre d'un marché public, il est utilisé pour rédiger le cahier des charges et pour sélectionner les propositions des candidats.

Parallèlement à la réalisation de l'étude préalable, il est important de vérifier que les conditions environnementales sont favorables à une bonne pérennité des interventions de restauration. Il est notamment essentiel de s'assurer que les facteurs d'altération tels que les fuites, les infiltrations ou l'instabilité structurelle du bâtiment, ont été éliminés avant le début des travaux.


RESTAURATION DE LA COUCHE PICTURALE


Les interventions de restauration de la couche picturale ont principalement une vocation esthétique. Il s’agit essentiellement de nettoyages plus ou moins poussés, suivis d’un travail sur le vernis, lorsqu'il y en a un, (allègement, homogénéisation, revernissage) et d’une retouche. Les peintures murales peuvent être particulièrement encrassées, surtout dans les églises où elles subissent généralement un noircissement dû à un dépôt de suie provenant des bougies et des cierges. 

Il arrive souvent que les peintures portent les marques d’anciennes restaurations, parfois inadaptées, qui ont mal vieilli. Les vernis oxydés et les repeints désaccordés peuvent exercer des tensions sur la peinture originale et entraîner de nouvelles altérations. Leur retrait est alors nécessaire. Ils seront remplacés par des matériaux de restauration soigneusement sélectionnés et réputés pour leur innocuité, leur stabilité et leur réversibilité.


Exemples d'interventions


  • Dépoussiérage
  • Décrassage (suie, salissures de surface)
  • Refixage localisé des écailles ou des pulvérulences 
  • Harmonisation du vernis ancien
  • Régénération du vernis ou de la couche picturale
  • Allègement ou retrait du vernis
  • Amincissement ou enlèvement des anciens repeints 
  • Amincissement ou enlèvement des anciens mastics
  • Pose de nouveaux mastics
  • Réintégration des lacunes, reconstitution
  • Repicage des usures
  • Harmonisation des anciens repeints
  • Vernissage


RESTAURATION STRUCTURELLE


Les interventions de restauration structurelle ont principalement une vocation curative. 
Il s’agit d’un ensemble de traitements destinés à stopper ou à prévenir la dégradation matérielle de la peinture et de son support. 
Parmi les altérations structurelles ont peut citer les fissures et accidents dans le support (enduit ou mur), les décollements d'enduit, les décollements de toile marouflée, les déchirures, les soulèvements d'écailles de peinture, les efflorescences salines etc.
Ces altérations peuvent être liées à des phénomènes de dégradation ponctuels et localisés (dégât des eaux, accident, présence de matériaux de restauration inadaptés) ou plus généraux (instabilité du bâtiment, infiltrations récurrentes, condensation). Il est donc essentiel de prendre en compte l'ensemble du système : peinture, support mural et bâtiment. Une réflexion interdisciplinaire est alors nécessaire avec la participation d'architectes et d'ingénieurs spécialisés.


Exemples d'interventions


  • Refixage de la couche picturale
  • Remplacement des anciens bouchages
  • Consolidation des décollements d'enduits (injection, étayage) 
  • Consolidation et/ou bouchage des fissures
  • Purge et/ou refixage des zones d'efflorescences salines
  • Consolidation des décollements de toile
  • Reprise de déchirures



MÉTHODES ET PRODUITS

Nous utilisons, chaque fois que possible, les traitements les moins invasifs et les plus doux pour les œuvres. Nous disposons d’équipements spécifiques et modernes qui nous permettent de travailler de manière progressive et contrôlée. Nos méthodes de travail sont conformes aux préconisations du Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques et de l'Institut National du Patrimoine. Nous suivons attentivement les avancées scientifiques et techniques. 

Le choix des matériaux de restauration (enduits, adhésifs, couleurs, vernis, etc.) est crucial pour la bonne conservation de l’oeuvre à long terme. Nous disposons d’un large éventail de produits qui répondent aux exigences de stabilité, d’innocuité et de réversibilité. Nous n'utilisons que des produits testés et approuvés par la communauté scientifique.


DOCUMENTATION

Les différentes étapes de la restauration sont dûment documentées par des notes, des photographies et des relevés.

Un rapport de restauration est remis à la fin du chantier.



Pour en savoir plus...